IDEC/APDEC (International/Asia Pacific Democratic Education Conference) November 17th to 21st 2018

The 2018 APDEC will be held in Bengaluru (Karnataka), INDIA

Website: http://indec.net.in

2018apdecbanner

 

 

 

IDEC 2010

L’IDEC 2010 aura lieu du 6 au 13 avril en Israël, organisé par l’Institut pour l’Education Démocratique de Tel Aviv. Le site web pour le congrès est (lien brisé éliminé)

Le congrès comprendra trois parties: • Du mardi 6 avril au jeudi 8 avril – un congrès avec des conférences d’éducateurs de premier plan de partout dans le monde, une exposition d’écoles uniques et plusieurs visites. • Du vendredi 9 avril au samedi 10 avril – week-end "open space" – dédié à la communauté d’écoles démocratiques. 3. Du dimanche 11 Avril au mardi 13 Avril – des visites orientées éducation en Israël. • Le voyage de trois jours à Jérusalem comprendra une table ronde avec des porte-paroles des deux côtés du conflit israélien/palestinien et une visite de l’école L’Espoir Fleurit à Bethléhem..

Frais:

Avant le 15. Janvier 6 au 8 avril : adultes $250, étudiants $200, moins de 12 ans $50 6 au 10 avril : adultes $350, étudiants $275, moins de 12 ans $75

Entre le 15 janvier et le 1er mars 6 au 8 avril : adultes $275, étudiants $220, moins de 12 ans $50 6 au 10 avril : adultes $375, étudiants $300, moins de 12 ans $75

Après le 1 er Mars 6 au 8 avril: adultes $300, étudiants $250, âgé moins de 12 ans $50 6 au 10 avril: Adultes $400, étudiants $350, âgé moins de 12 ans $75 Les frais pour les visites pendant trois jours ne sont pas encore fixés. On peut s’enrégistrer sur (lien brisé éliminé)

IDEC 2009

Les organisateurs de l’IDEC officiel en Corée l’ont décommandé à cause de la grippe porcine, mais malgré le risque un petit congrès a quand même eu lieu. 70 à 80 personnes y ont assisté, dont 21 sont venus de l’étranger –trois du Canada, deux d’Allemagne, quatre de Israel, quatre du Japon, trois de Taïwan et cinq des Etats-Unis. Ci-dessous : un résumé du reportage de Moe Zimmerberg. Les historiens pourront pendant des millénaires débattre si ce congrès a été une conférence IDEC officielle ou non, mais pour moi, c’était bien le cas. Elle a été la réunion 2009 d’éducateurs, d’étudiants, de parents et d’ONGs démocratiques, c’était en Corée et elle a été formidable. On a passé les quatre premiers jours à L’Ecole Gil. On nous a bien soignés. On est venu nous chercher à l’aéroport, on nous a promenés dans le voisinage pour nous orienter et on nous a donné à manger gratuitement au temple Bouddhiste local. On nous a menés aussi voir des marchés locaux aux centres commerciaux de Seoul, Dongdemun et Namdemun. Nous avons visité quatre écoles alternatives dans la région de Seoul. L’Ecole Minule a été fondée comme centre social pour ceux qui refusaient d’aller à l’école et fonctionne toujours comme centre de ressources pour ceux qui apprennent à la maison. Le Centre Haja Center se concentre sur les medias et les arts du spectacle. On nous a joué de la musique brésilienne qui m’a tant impressioné que j’ai dû m’échapper pendant les questions à la fin de la visite pour réunir les musiciens pour une jam session. La musique est une forme de communication qui n’a pas besoin de traduction et qui bâtit de beaux liens entre les cultures. Le lendemain nous avons visité encore deux écoles avant de nous séparer pour manger, faire le tour des magasins et rentrer å l’école Gil pour tout ranger. Nous avons passé les trois jours suivants au camping IDEC à l’école Jeonin dans la cité de Chuncheon. L’ecole Jeonin est un internat; ils ont reçu les participants internationaux et les organisateurs, aussi bien que des étudiants et des professeurs des réseaux coréens d’éducation alternative. Je crois qu’ils en ont nourri et hébergé une centaine. Nous avons eu l’occasion de présenter nos écoles, y inclus l’atelier de notre ancienne élève Maya Mascarenas au sujet de l’évaluation des enseignants. Tous les profs ont dû quitté la salle pendant que Maya a aidé les étudiants coréens à en évaluer quelques-uns – pour la plupart c´était la première fois. On a eu aussi un atelier avec percussion coréenne traditionelle. Les enfants de l’école San nous a enseigné comment jouer des instruments. On a tant aimé cet atelier que nous nous sommes divisés en deux groupes, et après avoir appris quelques chansons nous les avons interprétées, les uns pour les autres. Pour la première fois à une IDEC nous avons ajouté du video conferencing international à deux des séances. Cela a pris un peu de temps pour résoudre les problèmes techniques, mais c’était formidable, surtout pendant la séance IDEC, d’entendre les commentaires de Cecelia Bradley en Australie, Yaacov Hecht en Israël and David Gribble du Royaume-Uni. Les étudiants qui avaient organisé le congrès 2009 sentaient vraiment que les annulations pour cause de grippe leur avait volé leur travail et voulaient avoir l’occasion de faire un vrai IDEC entier en 2011. Malheureusement ils n’avaient pas assez de soutien de la part d’autres organisations coréennes pour s’engager le soir même. Ils avaient besoin de temps pour rassembler une coalition. Nous avons donc décidé que nous ne pouvions pas décider. La décision, basée sur des applications écrites ou filmées dépendra des organisateurs d’IDECS antérieurs, après avoir éprouvé la force des sentiments du groupe de jeunes Coréens. S’ils n’arrivent pas à se décider, on le décidera à l’IDEC 2010 en avril en Israël. La plupart des organisateurs de l’IDEC 2009 étaient des adolescents. On a suggéré qu’on devait établir un groupe collaboratif global de jeunesse pour préparer les IDECs à l’avenir du point de vue des jeunes. Il me semble que ceci veut dire que les adolescents coréens qui ont organisé cet IDEC tiennent beaucoup à créer des liens avec d’autres adolescents israëliens qui pourraient s’intéresser pour s’assurer que les adultes ne vont pas dominer totalement l’IDEC 2010 et négliger les jeunes.

Après avoir passé tout ce temps ensemble, les voyageurs étrangers prenaient tant de plaisir à leur compagnie que, quand l’école Gandhi a offert de nous héberger pendant quelques jours nous nous sommes empressés d’accepter. L’épisode le plus fascinant a été la visite à la cité ancienne d’Andung. Quelques-uns des élèves de l’école Gandhi avaient une grand’mère qui habitait vraiment dans une maison dans ce musée culturel et qui descendait du Premier Ministre de Corée d’il y a 500 ans (c’est-à-dire le second après le roi). Ils ont reçu la Reine d’Angleterre, les deux présidents Bush et maintenant les participants étrangers de l’IDEC. Le lendemain matin nous avons participé à une cérémonie pour le lancement d’un nouveau bâtiment à l’école Gandhi avec des offrandes et du sake jeté dans les quatres directions et un festin pour finir. J’apelle ça la fin de l’IDEC 2009. Après nous nous sommes séparés et reformés en de plus petits groupes, et pour la plupart nous sommes partis en voyage en Corée. Disons dix jours d’ateliers, présentations, assemblées, visites scolaires et excursions culturelles. Pour moi, ça, c’est un IDEC.

Mike Weimann a posted une collection de photos à http://miwe.org/bilder/ideckorea/ Il a ajouté le commentaire suivant:

La première partie de cette galerie de photos illustre le reportage de Moe: après on voit des photos de notre visite à Busan, la deuxième cité de Corée du Sud, où l’école Odada nous a invités. Ils nous ont montrés des films au sujet de leurs excursions écolières. Reshef, d’Israël a montré un film documentaire au sujet de son école Givat Olga, et nous avons parlé un peu de notre école à Berlin. On a hébergé quelques uns de notre groupe chez des familles coréennes.

Meta et moi, nous avons visité une autre école, très petite, à la campagne près de Bonghwa. Là la meditation fait partie de leurs activités quotidiennes. En ce moment il n’y a que cinq élèves et ces élèves n’étaient pas à l’école mais faisaient un long séjour sur l’île Jeju, la plus grand île de la Corée, au sud de la péninsule. Nous avons beaucoup parlé avec le fondateur de l’école, Kom Sang-bok, un ancien syndicaliste, au sujet de la liberté et la vie autonome des étudiants et leur engagement avec les arts. Nous avons beaucoup appris au sujet du systeme scolaire coréen et aussi de l’histoire du pays.

Nous avons visité une plus petite école dans les montagnes Jirisan, où nous avons fait un tour sur une piste pour les promeneurs créée par M. Hang, un Coréen qui avait étudié et travaillé pendant dix ans en Allemagne. Il a donc commencé a parler allemand ! Et il a expliqué qu’il avait copié cette idée des montagnes allemandes, où il y a beaucoup de pistes pareilles. Et, étrangement, son fils fréquentait cette petit école, Silsanga – et lui-même, il y avait enseigné. Une grande coïncidence !

De retour à Seoul des étudiants de l’école Haja ont offert un tour guidé dans des quartiers qu’autrement ni nous ni les touristes en général, n’aurions pu voir. Ces tours guidés font parti typique de l’expérience écolière à Haja; les étudiants développent des compétences très différentes en expliquant leur ville à des invités.

Pour finir Silbi nous a amenés, entre autres choses, vers des écoles publiques typiques, ce qui a complété notre voyage d’études. Il ne faut pas oublier la visite guidée à la frontière de la Corée du Nord, où je me suis tenu personellement sur le territoire nord Coréen, mais seulement pendant trois minutes et à deux mètres de la frontière, dans le fameux bâtiment à Panmunjon.

L’IDEC avec tous les évènements ci-dessus après le programme principal a été formidable. L’hospitalité et l’engagement de tant de personnes, pour la plupart des jeunes, a créé une ambiance excellente. De la vidéo qu’ils ont produit à l’avance pour lancer l’IDEC en Corée on peut voir la façon intensive dont ils ont travaillé. Je l’ai copié sur l’internet, pour que vous puissiez en faire partie et reconnaître les hôtes coréens avec des applaudissements: http://miwe.org/video/ideckorea/ L’annulation à cause de la grippe a été un vrai désastre pour eux. Mais nous, les étrangers, nous avons pu comprendre qu’ils n’ont pas pu risquer d’endommager la plante encore tendre du mouvement d’écoles démocratiques en Corée. S’il y avait eu des reportages négatifs causés par l’infection d’un invité d’une telle école, elle aurait eu beaucoup de nouvelles difficultés à surmonter. (En passant, nous nous y sommes sentis plus saufs, parce qu’à ce temps-là le nombre de cas de grippe porcine en Allemagne montait rapidement.)

 

EUDEC 2010

Les organisateurs pour l’EUDEC 2010 cherchent encore une venue abordable, mais elle aura lieu probablement en août au sud-ouest de l’Angleterre.

Contact details

Peter Foti
Veltlinerstrasse 1/30
Guntramsdorf
2353 Austria

Email: peter.foti@idenetwork.org
Website: www.idenetwork.org/

Disclaimer

We cannot assume responsibility for the accuracy or completeness of any information or service provided by any organisation or individual to which this website is linked.

Please inform us at the International Democratic Education Network if you think any links should be discontinued for any reason

Receive our newsletter